Démocratie et mutualisation
Démocratie et mutualisation
Démocratie et mutualisation

L'organisation démocratique générale dans l'écovillage

L’éco-village vise à prolonger les idées et les principes de démocratie locale et d’organisation coopérative.
La structure de décision de l’éco-village est horizontale et décentralisée. La plupart des initiatives et des décisions se prennent dans les groupes d’habitations ou dans les groupes de travail. Le Conseil d’Administration, composé d'un représentant par groupe d'habitations avec un Président élu parmi les huit représentants, n’a qu’un rôle de coordination. Les décisions concernant l’éco-village dans son ensemble sont prises à la réunion mensuelle lors desquelles tous les habitants sont invités à participer. La plupart des decisions se prennent a sur la base du concensus.
Un projet ambitieux comme Hjortshøj est le résultat d’un engagement et d’une coopération renforcée entre un grand nombre de personnes à l’interieur et á l’extérieure du projet. Ces réseaux internes et externes permettent une dynamique et une synergie qui stimulent la prise d’initiative.
 
Evidemment, si certains sont très engagés dans le fonctionnement de l'éco village, d'autres beaucoup moins ; cependant, ils ont tous fait le choix de donner un sens à leur vie, et d'expérimenter d'autres voies comme la construction écologique, la production maraîchère en commun, une vie culturelle locale, les repas en commun, etc.
 
« L'organisation ici est trés horizontale, explique Pierre. Il n’y a pas de concentration de pouvoir pour lequel il vaille le coup de se battre. Du coup les rapports sont apaisés. Même les conflits créent des liens. »
« Celui qui amène une idée dans une des réunions de groupes ou pendant l'Assemblée Générale de la coopérative trouvera toujours quelqu'un pour l'accompagner et donner vie au projet » , ajoute Anke.
 
 
Par ailleurs, personne n'est tenu de participer aux activités, a part quelques tâches "obligatoires" comme le nettoyage de la salle commune, toute participation est volontaire et le niveau d'engagement est individuel.
 
« Il y a un très grand respect pour le volontariat, poursuit Anke, et du coup les genss n'ont pas peur de s'engager, ni de se retirer quand leurs priorités changent. »
 
 

L'initiative a le pouvoir !

Reunion mensuelle - Photo d´Ann-Charlotte  et de Sarah Olivia Knudsen