Dès la création des premiers groupes d'habitations, certains habitants ont exprimé le souhait de cultiver leur propre potager mais les jardins rattachés aux maisons et appartements sont relativement petits. 3 000 m2 sont consacrés à ces vingt potagers personnels qui mesurent 25 à 250 m2. Comme la zone est située près des terres agricoles, les potagers doivent être biologiques.

La zone est par exemple louée pour la production de fruits par un groupe de travail de l'écovillage, pour l'installation de deux petites serres de fruits et légumes, pour la production d'œufs...

Des espaces sont également laissés à disposition des hérissons, des oiseaux et des insectes.